Air France-KLM investit dans Virgin Atlantic

http://ift.tt/2u3KrKU

Le groupe Air France-KLM a annoncé hier un renforcement de ses partenariats stratégiques avec, d’une part, la création d’une coentreprise globale unique avec Delta Air Lines et Virgin Atlantic – dans le capital de laquelle il entre à hauteur de 31%, et d’autre part l’intensification de son partenariat avec China Eastern Airlines. Cette dernière et Delta entrent en outre dans le capital du groupe franco-néerlandais.

Ce renforcement « stratégique, commercial et capitalistique » positionnera Air France-KLM « comme le pilier européen du premier réseau mondial de compagnies aériennes », explique le groupe dans son communiqué du 27 juillet 2017. L’ensemble de ces accords permettra d’offrir à ses clients « un réseau élargi et de capitaliser sur la mutualisation de larges réseaux de distribution ». S’inscrivant dans le cadre du plan stratégique Trust Together, ces partenariats « soutiendront la croissance rentable du Groupe » et permettront à Air France-KLM de proposer « une offre incomparable à ses clients ».

Investissements croisés :

Air France-KLM rachètera à Virgin Group 31% du capital de Virgin Atlantic, pour un montant de 220 millions de livres (environ 246 millions d’euros), pendant que Delta Air Lines et China Eastern Airlines prendront chacun une participation de 10% dans le capital d’Air France-KLM dans le cadre d’augmentations de capital réservées pour un montant total de 751 millions d’euros. Virgin Atlantic précise dans un communiqué séparé que Virgin Group conserve 20% du capital et la présidence de la compagnie, et que Delta conserve ses 49% du capital.

Delta Air Lines va entrer dans le capital d’Air France-KLM à hauteur de 10% pour 375 millions d’euros, avec à la clé un siège au conseil d’administration du groupe. L’investissement de China Eastern Airlines se fera exactement dans les mêmes conditions. Ces augmentations de capital permettront « d’améliorer la structure financière du groupe, d’accélérer la réduction de son endettement net et de financer la prise de participation dans Virgin Atlantic ».

Toutes ses manœuvres devront être approuvées lors d’une Assemblée Générale Extraordinaire le 4 septembre, sur la base d’une action à 10 euros (17,3% de moins que son cours actuel). L’Etat français verra au passage sa part dans Air France-KLM reculer de 17,6% à 14%. L’AGE devra se prononcer sur les augmentations de capital réservées et la nomination des nouveaux membres du Conseil d’Administration (qui interviendra à la clôture des augmentations de capital réservées) ; dès l’obtention des autorisations réglementaires, les augmentations de capital réservées seront réalisées, l’investissement dans Virgin Atlantic étant programmé pour 2018.

Coentreprises rapprochées :

Le regroupement en une coentreprise unique des joint-ventures existantes entre Air France-KLM, Delta Air Lines et Alitalia d’une part, et Delta et Virgin Atlantic d’autre part, « marque le renforcement d’un des modèles de partenariats les plus aboutis de l’industrie du transport aérien ». Cette coentreprise permettra, sous réserve de la signature des accords définitifs et de l’approbation des autorités réglementaires compétentes, de :
*Proposer une offre incomparable à nos clients sur l’axe transatlantique,
*Stimuler la croissance des capacités des partenaires,   
*Créer un statut d’associé permettant d’inclure d’autres acteurs,
*Etablir un partenariat d’une durée de 15 ans,
*Générer des synergies annuelles considérables grâce à un nouveau partage de codes vers et depuis Londres, une coordination des ventes, l’extension du partenariat et des réductions de coûts.

La création de cette joint-venture unique confortera ainsi la position de premier plan d’Air France-KLM sur les marchés nord-américain et européen, « avec le plus important réseau aérien via douze hubs puissants des deux côtés de l’Atlantique » : les aéroports d’Amsterdam, Atlanta, Boston, Cincinnati, Detroit, Los Angeles, Londres-Heathrow, Minneapolis-St Paul, New York-JFK, Paris-CDG, Salt Lake City et Seattle. La coentreprise transatlantique devrait représenter 25% du trafic sur cet axe, avec environ 300 vols quotidiens.

Dans le même temps, Air France-KLM et China Eastern Airlines vont intensifier leur coopération commerciale et renforcer leur partenariat dans le cadre de la joint-venture existante, avec pour objectif de :
*Sécuriser et renforcer la présence d’Air France-KLM sur le marché chinois grâce à un partenariat de long terme,
*Assurer à Air France-KLM une position de leader européen sur Shanghai, principal marché d’affaires en Chine,
*Améliorer les services rendus à nos clients,
*Permettre une coopération élargie en matière de réseau, de pricing et de synergies opérationnelles.

Rappelons que toutes ces compagnies aériennes, à l’exception de Virgin Atlantic, sont membres de l’alliance SkyTeam. Le directeur général d’Air France Frédéric Gagey a souligné qu’en raison de sa situation actuelle (au bord de la faillite), Alitalia pourrait se voir proposer un statut de membre associé « lui permettant de coopérer avec les partenaires de la coentreprise sans y être aussi profondément impliquée » (les offres fermes de reprise de la compagnie italienne doivent être déposée d’ici le 2 octobre).

« Cela fait six mois que nous préparons ces opérations », a expliqué dans Le Figaro Jean-Marc Janaillac, PDG du groupe franco-néerlandais: « Elles font d’une pierre deux coups: d’abord, elles désendettent Air France-KLM à hauteur de 500 millions d’euros (sur 2,9 milliards de dette fin juillet) ; ensuite, elles renforcent les synergies commerciales sur les couloirs aériens les plus rentables ». « Nous reprenons l’offensive pour contrôler notre avenir. Nous travaillons au sein du groupe et à l’extérieur pour retrouver la croissance », a-t-il ajouté. Le CEO de Virgin Atlantic Craig Kreeger ne « pourrait pas être plus enthousiaste face à la prochaine étape de notre croissance, qui sera au cœur du partenariat le plus fort pour les passagers voyageant entre l’Europe et l’Amérique du nord ». Chez Delta Air Lines, le CEO Ed Bastian estime que « dans un paysage global changeant, il est plus important que jamais de renforcer nos partenariats globaux afin d’offrir de nouvelles opportunités de croissance mutuelle ». Rappelons que la compagnie américaine est également actionnaire de China Eastern Airlines, à hauteur de 3,5%, d’Aeromexico (bientôt à 49%), de la low cost brésilienne GOL (9,5%) – et est en coentreprise avec Korean Air en Asie.

Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des Finances et Elisabeth Borne, de la transition écologique et solidaire, chargée des transports, ont salué hier « le renforcement stratégique et industriel mondial annoncé par le Groupe Air France-KLM », qui se traduira « par le renforcement des fonds propres du groupe pour lui permettre d’assurer son agilité financière à moyen terme et d’investir pour sa croissance ». Côté syndicats, la CFDT Groupe Air France « prend acte », expliquant dans un communiqué qu’après « le surplace de ces dernières années, cette opération est une bonne nouvelle pour l’avenir du Groupe et de ses salariés ». Elle entend toutefois « rester vigilante quant au maintien du périmètre des différentes compagnies composant le Groupe », et donc à « la préservation de l’emploi des salariés », demandant au passage que le niveau d’actionnariat des salariés actionnaires « ne soit pas dilué par l’entrée dans le tour de table de Delta Air Lines et China Eastern Airlines ».

Entire article on: http://ift.tt/2vXtuUq

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s